Make your own free website on Tripod.com

 

Les paraboles de Jésus

Chapitre 10

Le filet

[Flash Player]

« Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent; et, après s'être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. » (Matthieu 13:47-50)

C'est la prédication de l'Évangile qui est symbolisée par l'acte de jeter le filet. Ce dernier rassemble dans l'Église bons et mauvais. Lorsque l'oeuvre d'évangélisation sera terminée, le jugement se chargera de procéder au triage. Le Seigneur vit quel préjudice causerait à l'Église la présence de faux frères dans son sein. Il vit que le monde repousserait la vérité évangélique à cause de la conduite inconséquente de ces prétendus chrétiens, et que des croyants sincères seraient même amenés à trébucher parce qu'un grand nombre de ceux qui portent le nom du Christ ne sont pas dirigés par son Esprit. Ces personnes étant tolérées dans l'Église, certains seraient en danger de croire que Dieu excuse leurs péchés. C'est la raison pour laquelle le Christ tire le voile qui cache l'avenir et invite tous les fidèles à se rappeler que c'est le caractère, et non la position sociale, qui décide de la destinée de chacun.

Les paraboles de l'ivraie et du filet nous enseignent clairement que les méchants ne se convertiront pas tous. Le blé et l'ivraie croissent ensemble jusqu'au moment de la moisson. Les bons et les mauvais poissons sont tirés à terre ensemble pour un triage final.

Ces paraboles nous apprennent encore qu'il n'y aura plus de temps de grâce après le jugement. L'oeuvre d'évangélisation achevée, il sera aussitôt procédé à la séparation des bons et des méchants, et la destinée de l'une et de l'autre classe sera fixée à tout jamais.

Dieu ne veut la destruction de personne : « Dis-leur : Je suis vivant! dit le Seigneur, l'Éternel, ce que je désire, ce n'est pas que le méchant meure, c'est qu'il change de conduite et qu'il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie; et pourquoi mourriez-vous, maison d'Israël? » (Ézéchiel 33:11) Pendant toute la durée du temps de grâce, son Esprit convie les hommes à accepter le don de la vie éternelle. Seuls ceux qui rejettent son appel périront. Dieu a déclaré que le péché devait être détruit parce qu'il est une cause de perdition pour l'univers. Ceux qui s'y cramponnent périront avec lui lors de sa destruction.